Témoignages

Lashen - 16 ans - 1ère année CAP peinture A LA FCMB a MEYTHET

lashen1" Après une 3ème DP6 ou j'ai fait plusieurs stages, je sui revenu à ma première idée : devenir peintre. Mon oncle qui est peintre m'a conseillé de passer mon CAP en apprentissage, car c'est comme ça qu'il a lui-même appris son métier. J'ai choisi mon CFA après être allé pour ses journées Portes Ouvertes.

Le rythme de 3 semaines en entreprise et 1 semaine en formation me convient car je mets en pratique ce que j'ai appris au CFA. Je passe mon CAP en 2012 et pense continuer deux ans en Brevet Professionnel, car au contact des apprentis qui préparent ce diplôme j'ai eu envie d'aller plus loin. Au collège, je n'aurais jamais imaginé avoir un jour envie de continuer mes études pendant 4 ans !!! Mais je dois dire que le fait de toucher un salaire va faciliter cette poursuite d'études car cela me permet d'être autonome et d'être moins à la charge de ma famille ".

 

Aurélien - 18 ans - en 2ème année de Brevet Professionnel Maçonnerie A LA FCMB a MEYTHET

aurelien1" En 3ème DP6 j'ai fait un stage chez un maçon, qui m'a proposé de venir chez lui l'année suivante en contrat d'apprentissage, l'idée m'a plu et j'y suis depuis 3 ans, j'ai passé mon CAP et je continue en BP.

J'ai préféré choisir l'apprentissage car je n'aime pas être assis en salle trop longtemps, j'ai besoin de bouger, d'être actif et d'avoir du concret. De plus, je suis payé pour apprendre, cela m'a donné de l'autonomie, j'aide un peu ma famille, mais je peux aussi me payer des choses que mes parents n'auraient pas pu m'offrir, par exemple mon permis de conduire et ma 1ère voiture, ce qui me permet de rentrer chez moi tous les soirs, alors que j'habite à 50Kms du CFA.

Après mon BP, je vais rester dans l'entreprise qui m'a formée, car j'y suis bien et j'ai des perspectives d'évolution professionnelle intéressantes ".

 

Benoit - 26 ans - ancien apprenti en boucherie au CFA de Groisy

benoit" Groisy n'est pas une école, c'est une étape importante entre les études et la vie professionnelle.

J'ai rencontré des profs passionnés qui m'ont donné confiance en moi et qui m'ont assuré un avenir prometteur. Aujourd'hui, à 26 ans, je suis patron de mon entreprise, une boucherie en plein essor.

Ne pas avoir peur du travail est une qualité indispensable pour réussir dans ce très beau métier.

Mon conseil : choisissez un travail que vous aimez et vous n'aurez pas à travailler un seul jour de votre vie ! "